Imprimer

30 %,
PARCE QUE C'EST POSSIBLE

 

Quand l'État est gangrené par des partis clientélistes, la question qui se pose est: où passe votre argent ? L'impôt abusif confine à de l'extorsion de fonds.

Et cette question se justifie d'autant mieux lorsque l'on constate que le régime sous lequel nous vivons s'en prend aux revenus du travail davantage que les pays voisins; notamment les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Pourquoi une telle différence ? Depuis une trentaine d'années, les partis traditionnels tirent sur deux cordes à la fois afin d'accaparer des moyens financiers via l'État:
1° budget accru par augmentation de l'emprunt; c-à-d. aggravation de la dette publique ;
2° budget accru par augmentation des impôts et taxes.
C'est l'exploitation des citoyens par la caste politique. Bilan: appauvrissement généralisé.

En raison de la crise, les discussions s'enflamment entre ceux qui prônent l'austérité et ceux qui préconisent l'augmentation des revenus de chacun. Les uns et les autres sont tellement englués dans la mécanique taxatoire qu'ils ne voient plus que c'est là que réside la marge de manœuvres. Sans alourdir les charges des entreprises, il est possible d'augmenter significativement les salaires par le transfert d'une partie des charges. Que l'État assume ses choix politiques et renonce à 30 % de ce qu'il extorque aux employeurs et aux travailleurs, de sorte qu'ils se les partagent, et le pouvoir d'achat de chacun en serait nettement amélioré.

L'exemple des pays voisins démontre qu'avoir pour objectif de réduire progressivement, mais avec détermination, la fiscalité de 30% est réaliste. Au demeurant, le niveau de fiscalité était encore plus bas que cette réduction de 30 % à l'époque où les partis traditionnels ont entamé leur dérive parasitaire au détriment des citoyens. Et pourtant, déjà en 1991, Jean GOL dénonçait la "rage taxatoire". Que dirait-il aujourd'hui face au gâchis social et économique provoqué par les enragés de la fiscalité ?

Pour le VLC, un objectif: réduire la fiscalité (impôts et taxes) de 30%. Et c'est possible. Jean GOL avait averti ... Le VLC l'exige.

 

VALEURS LIBÉRALES CITOYENNES

+32 (0) 472 57 06 55